Accueil Faut-il couvrir son poulailler en hiver ?

Faut-il couvrir son poulailler en hiver ?

par Frédéric
couvrir son poulailler

Dotées d’une incroyable capacité d’adaptation, les poules peuvent supporter jusqu’à — 20 °C. Leur plumage augmente en volume pour leur tenir au chaud tout au long de l’hiver. Cependant, ces volatiles n’aiment pas l’humidité et il vaut mieux les installer dans un endroit sans courant d’air. Pour qu’elles puissent continuer à pondre régulièrement, elles ont besoin d’un environnement confortable et protégé des intempéries.

Apprendre à isoler du froid son poulailler

couvrir son poulailler Pour vous assurer un bon rendement, les poules n’ont pas besoin de grand-chose. Il suffit qu’elles puissent rester bien au sec tout au long de l’année. Ainsi, commencez par vérifier le niveau d’étanchéité de votre poulailler. Si l’habitacle présente des signes de fuites ou d’humidité, renforcez la toiture en la doublant ou en la recouvrant avec une bâche hermétique. Pour bien isoler l’habitacle, des solutions plus rentables comme les fibres de bois, les laines de verre et de roche existent. Des suppléments de plaques de liège ou de planches de bois viendront consolider le mur pour le rendre plus étanche.

L’huile de lin est aussi une solution naturelle très efficace pour protéger le bois contre l’humidité et le gel de l’hiver. Mais si vous recherchez une meilleure rentabilité, le feutre bitumé hydrofuge est une alternative intéressante. Peu importe votre choix, faites en sorte de laisser des conduits d’aération pour que l’intérieur du poulailler puisse respirer et évacuer l’humidité générée par vos cocottes. Lorsqu’il neige, le froid arrive surtout du sol. C’est pour cela qu’il faut toujours surélever le poulailler. Mais si vous n’y avez pas pensé dès sa construction, ce n’est pas trop tard, car vous pouvez installer des perchoirs pour vos poules. Au niveau du sol, des suppléments de couches de paille ou de copeaux de bois contribueront à réchauffer les animaux. Cette astuce est pratique, puisqu’elle facilite le nettoyage d’un poulailler voulu toujours propre pour assurer une hygiène impeccable aux poulettes.

Les pare-vents pour protéger le poulailler

Même si elles se parent d’un beau plumage, les poules détestent le vent. Dès le choix de l’emplacement futur d’un poulailler, il est très important d’étudier les directions du vent. En agissant ainsi, vous arriverez à éviter la formation de courant d’air dans l’habitacle. En complément, plantez une haie naturelle en face du poulailler pour servir de décor et de brise-vent naturels. À défaut de plantes, les solutions de brise vue synthétique ou haies artificielles conviendront. Celles-ci sont souvent en PVC et vous avez le choix entre les modèles tissés, la version rigide sous forme de canisse, ou encore le filet. Pour ce qui est des couleurs, toutes les nuances de vert sont disponibles pour un effet plus naturel, tandis que ceux qui veulent innover peuvent opter pour un brise-vue marron qui fera office de coupe-vent.

Les avantages d’un poulailler couvert pour la saison hivernale

poules poulailler En période de gel, les poules vont rester plus de temps à l’intérieur de leur habitation. Avec un poulailler isolé du toit au sol, vous vous assurez du bien-être de vos cocottes. Ces dernières apprécieront le geste et vous fourniront la production journalière en œufs malgré le temps qu’il fait dehors. Et même si l’on a tendance à limiter les fréquences de nettoyage du poulailler lorsqu’il fait froid, une bonne hygiène est indispensable. Aussi, n’hésitez pas à recouvrir le sol de paille pour créer un parcours extérieur où vos bêtes pourront se dégourdir les pattes pendant que vous vous occupez de leur maison. Pour éviter que l’eau des abreuvoirs ne se gèle, il est courant d’ajouter une lampe chauffante dans l’habitacle. Cette dernière va garantir la lumière et la chaleur dont elles ont besoin pour faire fonctionner leur organisme.