Poulailler : Guide pour bien le choisir et élever des poules

De plus en plus de particuliers se lancent aujourd’hui dans l’élevage de poules dans leur jardin afin de profiter d’une nourriture à la fois saine et bio. Pour ce faire, ils doivent nécessairement installer un poulailler pour les accueillir. Plusieurs paramètres entrent toutefois en ligne de compte pour le choisir, notamment l’espace dont on dispose, la taille du poulailler, le matériau utilisé pour sa conception, le nombre de poules que l’on souhaite élever et bien plus encore. Voyons ensemble comment bien choisir un poulailler : Les critères à prendre en compte, ainsi que les meilleurs modèles.

Poulailler

Notre sélection des meilleurs poulaillers en 2020

Un poulailler : pourquoi faire ?

un poulaillerL’élevage de gallinacées à domicile représente aujourd’hui une alternative intéressante aux produits transgéniques que l’on trouve sur le marché. On peut accéder à des aliments bio et sains, tout droit issus de son jardin. Ces derniers sont d’ailleurs réputés pour leur qualité supérieure. L’élevage de poules en poulailler peut également devenir une activité très rentable.

C’est pour cette raison que de plus en plus de monde cherchent à installer un petit abri ou une cage à poule dans leur jardin.  Avoir des poules pondeuses, c’est aussi la garantie de profiter de délicieuses omelettes au petit-déjeuner. Mais, ce n’est pas le seul avantage dont on peut profiter.  Les poules sont pratiques pour se débarrasser des insectes nuisibles qui détruisent les plantes dans le jardin et pour éloigner les reptiles. Elles sont donc tout simplement indispensables, surtout si l’on habite proche d’une végétation abondante, car elles préservent des mauvaises rencontres.

Choisir son poulailler, comment procéder ?

Tous les poulaillers ne se valent pas. On est ainsi obligé de se référer à plusieurs critères afin d’identifier celui qui trouvera sa place dans le jardin.  Il est vivement déconseillé d’acquérir des poulaillers d’occasion vendus à prix bas, afin de se prémunir des mauvaises surprises. De nombreux paramètres entrent en ligne de compte dans le choix d’un poulailler.

L’emplacement du poulailler

emplacement poulaillerAvant toute chose, il est important de définir le futur emplacement de l’abri à poules. On pourra alors déterminer la dimension de ce dernier et décider de son orientation. Cela évite de se retrouver avec un abri à poules trop petit ou trop encombrant. Le poulailler doit notamment servir à protéger les gallinacées du soleil, de l’humidité, mais aussi des courants d’air.

Les poules ayant besoin d’herbes et d’espace pour se développer, il est recommandé de choisir un terrain sur lequel elles pourront picorer le sol. Pour qu’elles puissent boire régulièrement, il est indispensable d’installer leur cabane près d’un point d’eau, ou d’en installer un à proximité. Toutefois, mieux vaut choisir un endroit proche d’une source d’eau, qui sera très pratique lorsqu’il faudra nettoyer le poulailler.

Le matériau du poulailler

poulailler solideLes fabricants proposent des modèles conçus avec toutes sortes de matériaux, comme le plastique, le béton ou le bois.

Le bois est apprécié pour son côté écologique. Ce matériau représente aussi un très bon isolant. On trouve dans les magasins spécialisés des modèles en kit, prêts à être assemblés.

Le plastique permet de concevoir des cabanes à poules originales et colorées. Leur légèreté permet de les déplacer aisément. Résistant, le plastique est aussi simple à nettoyer.

Le béton est apprécié pour sa robustesse. Avec ce matériau, on peut profiter d’un poulailler plusieurs années de suite.  C’est de loin le plus sécuritaire des trois. Contrairement aux deux autres, le béton est ininflammable. Il représente aussi un excellent isolant tout en optimisant l’évacuation de l’humidité.

La surface

Les gallinacées ont besoin d’espace pour se développer. Pour choisir son poulailler, il faut donc se baser sur le nombre de poules que l’on va y élever.  Le type d’élevage que l’on souhaite faire est aussi déterminant. En effet, la taille du poulailler ne sera pas la même si l’on souhaite simplement élever des poules pondeuses ou bien si l’on cherche à les faire reproduire pour avoir des poussins.

Les modèles de poulaillers vendus sur le marché sont en général définis par le nombre de poules qu’ils peuvent accueillir. On peut ainsi trouver un poulailler 2, 6, 12 poules, et plus. Les éleveurs amateurs devront principalement se baser sur la taille de leur jardin pour déterminer combien de poules ils pourront adopter.

A voir aussi :   Clapier à lapin : quels critères pour bien le choisir ?

grand poulailler

Poulailler mobile, fixe ou fermé

On distingue 3 grandes catégories de poulailler : le  poulailler mobile, le poulailler fixe et le poulailler fermé. Chaque modèle ayant ses avantages et ses inconvénients.

Le poulailler mobile

poulailler mobileCe type de poulailler est très certainement le plus utilisé par les aviculteurs amateurs qui n’élèvent que peu de poules. Comme son nom l’indique, on peut le déplacer selon les besoins des gallinacées grâce à ses roulettes.

Ainsi, si les poules ont picoré toutes les herbes présentes sur un terrain, il suffit de les déplacer, et leur cabane avec elles, sur une surface plus propice à leur épanouissement. Il peut cependant être difficile de pousser les roues sur un sol accidenté.

Le poulailler fixe

poulailler fixeCeux qui cherchent à rentabiliser leur production se tourneront plus vers des abris à poules fixes, qui sont d’ailleurs les plus pérennes. Le poulailler fixe se décline en plusieurs matériaux. Le modèle choisi devra toutefois être à la fois robuste et bien isolé.

Pour optimiser la circulation de l’air en dessous de l’abri, mais aussi afin de limiter l’humidité, il est recommandé d’installer un tel abri sur pilotis. Les éleveurs peuvent commander leur poulailler fixe sur-mesure en fonction de leurs besoins. Cette solution n’est toutefois conseillée que si les volailles peuvent gambader à l’extérieur de l’abri durant la journée.

Le poulailler fermé

poulailler ferméCe type de poulailler se présente généralement sous la forme d’un parc grillagé. Il est adapté pour les grandes surfaces et pour un élevage en grand nombre. Il est constitué d’une armature en acier et d’un grillage. L’ensemble est recouvert par un toit. Il s’agit plus d’un enclos qui sert à préserver les poules des prédateurs.

Lorsque l’on mise sur ce modèle de poulailler fermé, il sera toujours nécessaire de mettre en place une installation intérieure où les poules pourront dormir et pondre leurs œufs.  Une porte permet d’accéder à ce poulailler fermé qui mesure au minimum 9 m2.

Combien de poules pour un poulailler ?

élevage poule à domicileSi l’on souhaite se mettre à l’aviculture simplement pour passer le temps, on peut se contenter d’un élevage de 10 poules au grand maximum. Cela ne requiert que peu d’espace et évitera aussi de faire des dégâts dans le jardin. Le poulailler ne sera d’ailleurs pas encombrant et peut trouver sa place même dans un petit jardin. On conseille notamment une surface de 1m2 à 4 m2 pour l’élevage de 2 à 3 poules. Toutefois, la norme impose une surface de 1m2 pour permettre à une poule de bien s’épanouir. A noter que 2 poules pondeuses permettront de donner des œufs pour 4 personnes.

Si l’on cherche à élever des gallinacées en grand nombre, l’on doit posséder au moins une vingtaine de poules pour dégager de la rentabilité.  Ce qui nécessitera obligatoirement un poulailler de grande dimension. Il ne faut cependant pas oublier que dans ce dernier cas, l’entretien sera plus conséquent, notamment le nettoyage de l’abri à poules, mais aussi leur nourriture.

Des accessoires pour le poulailler ?

Pour favoriser le développement des poules et leur offrir le confort, il est conseillé d’ajouter quelques accessoires à l’abri.

On recommande notamment d’installer un ou plusieurs perchoirs. Les poules ont en effet l’habitude de dormir en étant perchée en hauteur. Pour les poulaillers perchés, l’installation d’une rampe d’accès pourrait procurer plus de commodité.

poulailler avec pondoirUn pondoir permettra aux poules de couver confortablement. Ce dispositif se présente sous la forme d’une loge dans laquelle les gallinacées pourront s’isoler pour pondre leurs œufs en toute sérénité.

Pour des questions de praticité, le poulailler devrait également être équipé d’un distributeur de nourriture.

Il est conseillé d’installer un système de chauffage pour préserver les volailles du froid durant l’hiver.

Pour que les poules puissent gambader librement dans le jardin, il faut aussi installer un enclos. Elles seront ainsi protégées des prédateurs éventuels. L’enclos permettra aussi de réduire l’espace de circulation des volailles, dans le cas où l’on cherche à préserver les plantations de son jardin.

La présence d’un bac à sable dans l’enclos ou le poulailler peut aussi être envisagée. On l’ignore souvent, mais les poules aiment prendre des bains de poussières afin de nettoyer leur plumage et en même temps pour se débarrasser des parasites.

La présence d’un tiroir à déjection permettra de maintenir un environnement propre et favorable à l’épanouissement des volailles. On peut aussi opter pour un toit amovible.

Pour plus de confort, il est conseillé d’opter pour un poulailler équipé d’une ouverture automatique qui facilite l’ouverture et la fermeture des portes.

Mais, en fin de compte, le choix des accessoires dépendra du besoin de chaque éleveur et de son budget.

Le poulailler et son entretien

Pour pérenniser son poulailler, il faut veiller à bien l’orienter. Une bonne luminosité est en effet requise pour garantir l’hygiène et la santé des volailles. On doit donc l’orienter de manière à ce qu’il puisse profiter des rayons du soleil durant la journée.

Pour les poulaillers en bois, il est nécessaire de les traiter régulièrement avec des produits adaptés et qui ne seront pas toxiques pour les gallinacées. Peu importe le type de poulailler que l’on possède, il faudra aussi le nettoyer régulièrement et changer la litière aussi souvent que nécessaire.

Dernière mise à jour le 2020-08-03