Motofaucheuse : Bien la choisir pour faucher l’herbe sans effort

La faucheuse motorisée ou motofaucheuse est l’outil indispensable pour faucher de grandes surfaces plus facilement et rapidement. Elle consiste en une machine souvent volumineuse du fait de son système de coupe disposé à l’avant du moteur.  Cet appareil peut intervenir là où la tondeuse n’est plus en mesure de le faire. Les principales caractéristiques sur lesquelles il faut se baser pour le choix d’une motofaucheuse sont notamment sa motorisation, la taille de sa  cylindrée et son système de coupe. Voyons tous les détails ensemble dans ce comparatif des meilleurs modèles de motofaucheuses.

bien choisir sa motofaucheuse

Meilleure motofaucheuse 2020 : La sélection de Mister Jardin

Pourquoi utiliser une motofaucheuse ?

motofaucheuseLe principal avantage procuré par cet outil mécanique est la possibilité de faucher des herbes hautes sans dispenser énormément d’efforts. On peut ainsi l’utiliser sur des jardins dont on ne peut pas s’occuper régulièrement, faute de temps. La motofaucheuse garantit un travail vite fait et bien fait. Elle se dote d’un système de coupe tournant muni de lames. Elle est très facile à manœuvrer grâce à son guidon, et permet de faucher un grand terrain en toute sécurité.

Contrairement à la motobineuse ou au motoculteur, la motofaucheuse est un outil encore méconnu des jardiniers. Elle représente pourtant une machine indispensable pour l’entretien d’un jardin de grande dimension. En plus de ratiboiser sur de longues distances, cet outil motorisé garantit également un fauchage de qualité.

La motofaucheuse : de quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit d’une faucheuse motorisée équipée d’un moteur thermique pouvant être en 2 ou 4 temps. La puissance de ce dernier s’exprime en cv et sa cylindrée en cc. On peut trouver des motofaucheuses fonctionnant avec un moteur électrique ou des mini faucheuses électriques, mais ces dernières ne pourront convenir que pour les petits jardins et  potagers.

motofaucheuse thermiqueL’engin est agrémenté de deux roues à usage agricole, dits roues agraires, qui selon les modèles peuvent être crantées afin d’optimiser l’adhérence au sol, d’un guidon ajustable ainsi que d’un système de coupe tournant ou d’une barre de coupe, qui permet d’éviter de la confondre avec un motoculteur.  Cette machine va servir à éclaircir un jardin en débroussaillant les hautes herbes.  Elle permet un gain de temps important et permet en outre de simplifier énormément le travail. Le bruit émis par l’appareil peut cependant s’avérer gênant.

Choix d’une motofaucheuse : sur quels critères se baser ?

On peut aujourd’hui trouver une panoplie de modèles de motofaucheuses sur le marché, pouvant être neuves ou d’occasion. Dans tous les cas, il importe de bien identifier les critères qui garantissent la performance et la longévité de l’appareil, surtout si l’on envisage d’utiliser la motofaucheuse de manière régulière. Pour cela, il faut tenir compte de la motorisation de la machine, de sa cylindrée et de son outil de coupe.

La motorisation

Grâce à sa motorisation thermique, la motofaucheuse peut être employée loin d’une source d’énergie, contrairement aux moteurs électriques. On retrouve de moins en moins de moteur 2 temps sur les nouveaux modèles de motofaucheuse. Il est toutefois possible de miser sur ce type de moteur pour s’atteler à des travaux de moindre envergure. Dans le cas contraire, mieux vaut privilégier un engin mécanique équipé d’un moteur 4 temps, qui pourra d’ailleurs entretenir plus rapidement les petites surfaces. Ce dernier développe une plus grande puissance, et est ainsi plus prisé. Il est d’ailleurs plus durable. Ce type de moteur procure à la motofaucheuse une puissance à bas régime dont elle a besoin pour fonctionner, tout en lui procurant une plus grande autonomie.

motofaucheuse autoportéeLa motofaucheuse développe généralement une puissance de 6 cv avec une cylindrée de 200 cc. Un lanceur permet de démarrer le moteur de l’appareil. La majorité des motofaucheuses, qu’elles soient à 2 ou 4 temps, fonctionnent avec une seule vitesse de marche avant. D’autres modèles sont cependant tractés par plusieurs vitesses. On parle alors de motofaucheuse autoportée est nous vous recommandons vivement d’adopter un modèle de ce type.

La taille de la cylindrée

La taille de la cylindrée dépend de celle du moteur. Plus ce dernier sera grand, plus conséquente sera la cylindrée. Et plus la cylindrée de la motofaucheuse est grosse, plus le moteur a de couple. Il ne sera donc pas indispensable de faire tourner le moteur à plein régime afin de profiter d’un bon rendement. Cela permet d’épargner la motorisation, car celle-ci n’utilisera pas tout son potentiel. Ce qui va d’autant plus augmenter le confort de travail.

A voir aussi :   Bien choisir une fendeuse de buches pour faire son bois de chauffage

L’outil de coupe

L’outil de coupe d’une motofaucheuse, qui est équipé de lames débrayables, est normalement démontable. On peut le remplacer par une lame à neige ou un tout autre système de tonte. Peu importe l’outil de coupe que l’on utilise pour sa motofaucheuse, il est indispensable de le préserver des cailloux ou des racines des végétaux au risque de devoir aiguiser les lames trop tôt ou même de les endommager. Sur une motofaucheuse, on peut retrouver l’un des procédés de fauchage suivant.

Le système de coupe tournant

Ce dispositif est placé à l’avant de la machine. Il permet de faucher les herbes grâce à la rotation d’une lame emprisonnée dans un carter de protection. La largeur du travail dépendra de la longueur de la lame. Ainsi, une lame d’une cinquantaine de centimètres glissant au ras du sol permettra d’entretenir facilement des terrains plats et peu vallonnés de 3000 m2, qui sont exempts d’obstacles. Ce système de coupe est aussi efficace sur une pente peu prononcée. On retrouve principalement ce système circulaire, dont le principal avantage est très certainement la régularité de sa coupe, sur les motofaucheuses puissantes. Il est possible de démanteler un système de coupe tournant pour le remplacer par une barre de coupe.

La barre de coupe

On retrouve la plupart du temps cet outil de coupe sur les petites motofaucheuses, celles pour particuliers. Le fauchage est réalisé grâce à une large barre de coupe horizontale, située à l’avant de la motofaucheuse, et qui est dotée de lames dentées oscillantes et coupant l’herbe. Les barres de coupe sont des dispositifs polyvalents permettant aussi bien de débroussailler, de récolter les fourrages que d’entretenir les grandes surfaces. La barre de coupe peut également être installée sur un motoculteur pour un meilleur entretien des espaces verts.

meilleure motofaucheuse

La largeur de coupe

La largeur de coupe devra être choisie en fonction de la surface à faucher. Plus la barre de coupe sera large, plus vite le travail sera terminé. Elle permettra dans ce cas de travailler sur une largeur assez grande, et ce, en un seul passage. Une barre de coupe trop large ne sera toutefois pas pratique sur un terrain accidenté ou jonché d’obstacles.

Le confort d’utilisation : un critère fondamental

La motofaucheuse s’équipe d’un guidon muni de poignées de commandes permettant de diriger la machine devant soi et de le manœuvrer plus aisément. Il doit être positionné à la bonne hauteur pour permettre à son utilisateur de travailler dans les meilleures conditions. La machine s’agrémente aussi d’un système de sécurité qui va arrêter la machine et stopper l’oscillation des lames en cas de lâcher du guidon, optimisant ainsi la sécurité du jardinier.

Motofaucheuse ou motobineuse ?

outil jardin motofaucheuseLa motofaucheuse permettra de débroussailler un terrain rapidement en vue de le préparer pour sa prochaine utilisation. Si ce dernier va servir à cultiver toutes sortes de végétaux, il sera indispensable de recourir à une motobineuse pour biner et fraiser le sol. Il est toutefois possible de combiner les faucheuses motorisées avec d’autres machines afin d’assurer d’autres fonctions, en plus de la coupe de l’herbe.

L’entretien d’une motofaucheuse : gage de sa durabilité

La motorisation thermique de la motofaucheuse nécessite un entretien régulier pour bien vieillir, mais aussi pour s’assurer d’une mise en route plus fluide. Cet entretien agrémentera d’autant plus la sécurité et le confort lors de la prochaine utilisation de l’appareil. Il faut attendre que le moteur ait refroidi avant de procéder à toute manipulation.

Le filtre à air doit être nettoyé et changé si besoin, car le moteur a besoin d’un air pur pour fonctionner de manière optimale. S’il est encrassé, le démarrage du moteur peut être difficile. Ce dernier risque également de mal fonctionner ou de perdre de la puissance. Un filtre à air sale risque aussi d’entraîner une usure précoce du moteur. Avant l’utilisation de la motofaucheuse, il faut donc vérifier la propreté du filtre à air. De même, après chaque utilisation, il faut le nettoyer. L’élément filtrant doit normalement être remplacé chaque année.

Pour la mise en huile du moteur thermique de la motofaucheuse, il faut se baser sur le manuel d’utilisation du fabricant. Les services d’un professionnel peuvent être requis pour des interventions plus complexes.

Les lames de la motofaucheuse doivent également être affûtées tous les ans au moins pour garantir une excellente qualité de coupe. Il faut remplacer celles qui sont tordues ou ébréchées. Avant et après chaque utilisation, il faut toujours vérifier le serrage des lames.

Les pneumatiques de la motofaucheuse ont tendance à s’encrasser de broussailles et de poussières. Il faut donc nettoyer ces mécanismes après chaque utilisation. La pression doit être contrôlée, et les pneus doivent être regonflés si besoin.

Lors de l’hivernage, la motofaucheuse doit être remisée dans un endroit sec et aéré. Le réservoir de carburant doit être vidé. Cela permettra d’éviter un encrassement du carburateur pouvant engendrer des problèmes lors de la mise en route prochaine de la machine.

Dernière mise à jour le 2020-08-03