Accueil Faut-il débrancher un programmateur d’arrosage en hiver pour éviter qu’il ne s’abime ?

Faut-il débrancher un programmateur d’arrosage en hiver pour éviter qu’il ne s’abime ?

par Frédéric
débrancher programmateur arrosage hiver

Avec des températures négatives, le jardin est soumis à des conditions extrêmes durant l’hiver. Parmi les installations les plus sensibles, le programmateur d’arrosage risque de ne pas survivre au gel. En effet, l’eau résiduelle va geler, augmenter en volume et générer des fissures. Le phénomène sera aussi observé au niveau des tuyaux en PVC. Sur les conduits flexibles, la vidange est indispensable pour éviter que les tuyaux ne se rompent. Donc, oui, il est impératif de toujours débrancher le programmateur d’arrosage en hiver.

Quand est-ce qu’il faut désinstaller le programmateur d’arrosage ?

programmateur arrosage hiver En hiver, les plantes se reposent et vous n’aurez plus besoin de les arroser. Dès que le thermomètre affichera 5 °C, il sera temps de débrancher le programmateur. La première chose à faire consiste à couper l’arrivée d’eau. Puis, il faut investir dans du matériau isolant pour préserver la canalisation hors sol.

Pour cela, vous aurez le choix entre les tubes d’isolation et la mousse autocollante. Faites-en de même pour les vannes de sectionnement, les filtres, les régulateurs et les disconnecteurs. Puis, servez-vous du bouton Marche/Arrêt du programmateur d’arrosage pour couper le courant vers les électrovannes. Quoi qu’il en soit, cet appareil dispose d’une mémorisation et vous pourrez retrouver les bons réglages au printemps. Sur les modèles fonctionnant avec une pompe, il faut tout débrancher pour éviter que le système ne redémarre. N’oubliez pas que les programmateurs d’arrosage conservent souvent de l’eau résiduelle qu’il faut à tout prix vider avant d’enlever les piles.

Les programmateurs d’arrosage montés en intérieur peuvent aussi être laissés sous tension, même si vous partez en vacances. Sur les modèles à batterie, il suffit de le retirer, ou encore de débrancher le transformateur. Dès que tout sera en mode arrêt, n’hésitez pas à en profiter pour inspecter l’ensemble du système d’arrosage, spécialement au niveau des joints antifuites. Pour éliminer les résidus de calcaire, il suffit de se servir d’un mélange d’eau chaude et de vinaigre où les gouteurs seront plongés. Mais surtout, ne jamais plier les tuyaux, il suffit de les enrouler.

La purge des canalisations

Pour couvrir un large terrain, il faut un grand volume de tuyaux et de raccords. Il est donc évident que de l’eau puisse y rester même après avoir tout débranché. D’où l’importance d’une vidange complète de l’ensemble de la canalisation.

débrancher programmateur arrosage hiver La vidange manuelle

Cette approche convient sur les systèmes équipés de robinets de vidange au bout des tuyaux. Commencez par couper l’arrivée d’eau en vous servant de la vanne en ligne ou du robinet d’arrêt. Puis, ouvrez tous les robinets de vidange. La conduite principale se videra, ainsi que les tuyaux situés entre la soupape d’arrêt et le système antirefoulement. Dès qu’il n’y aura plus de liquide dans l’ensemble du système, fermez à nouveau les robinets de vidange manuelle.

La purge automatique

Les systèmes d’arrosage perfectionnés s’équipent de robinets de vidange automatique. Dès que la pression de l’eau descend à moins 0,7 bar, les robinets s’ouvrent et purgent l’eau. Il faut couper l’arrivée d’eau et diminuer la pression. Lorsque la vidange sera complète, il faut passer aux électrovannes et aux canalisations avant de refermer le regard.

La vidange par injection d’air comprimé

Parfois, il faut un coup de pouce pour faire sortir l’eau restée dans les canalisations. C’est là qu’intervient le système d’injection d’air comprimé. Il s’agit d’une opération risquée qui doit être confiée à un expert en arrosage. Les plus grandes menaces sont les projections de débris susceptibles d’atteindre les yeux. D’où le port obligatoire de lunettes de protection homologuées. À noter que la référence pour purger est le compresseur d’air avec un débit de 136-1701 m3/h.